Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis

Thèmes

Cinéma

Films, analyses cinématographiques...

Articles

  • Des nouvelles du front cinématographique (100) : La science-fiction et l’avenir du présent (I)

    30 novembre 2013, par Frantz Biberkopf

    Pourquoi s’intéresser à la science-fiction, sinon pour interroger l’existant à partir de projections imaginaires situées dans un futur plus ou moins proche ? Pourquoi s’y intéresser, sinon pour envisager depuis un futur hypothétique les ferments utopiques ou dystopiques qui appartiennent plus ou moins imperceptiblement à notre présent convulsif ?

  • Salo ou les 120 journées de Sodome (1975) de Pier Paolo Pasolini

    27 octobre 2013, par Frantz Biberkopf

    Au temps de la République fasciste de Mussolini, entre 1943 et 1945, quelques détenteurs du pouvoir, un duc, un évêque, un juge et un banquier mettent en scène dans un château Les cent vingt journées de Sodome du Marquis de Sade.

  • Des nouvelles du front cinématographique (99) : Fin août, début octobre (la rentrée cinéma 2013 - seconde partie)

    13 octobre 2013, par Frantz Biberkopf

    7/ Vic + Flo ont vu un ours de Denis Côté
    Le mur et le lierre
    http://www.rue89strasbourg.com/wp-c... mur composé de ses briques est une métaphore ayant servi au cinéaste québécois Denis Côté, lors de la présentation de son huitième long-métrage (depuis Les États nordiques en 2005) au cinéma Le 104 de Pantin, à énoncer son refus du grand film ou du chef-d’œuvre au nom d’une autre ambition, pas moins modeste, de l’œuvre cinématographique s’accomplissant au (...)

  • Des nouvelles du front cinématographique (98) : fin août, début octobre (la rentrée cinéma 2013 - première partie)

    10 octobre 2013, par Frantz Biberkopf

    La rentrée demeure une occasion privilégiée pour apprécier les lignes de force, de partage, sinon de fracture, innervant en surface comme en profondeur le paysage cinématographique. La rentrée comme terme du repos estival (la fin du mois d’août) et retour à l’offensive des affaires capitalistes (de septembre jusqu’à début octobre) équivaudrait à poser pour le cinéma la question de l’actualité, en même temps qu’il faudrait demander à l’actualité quels effets (...)

  • Des nouvelles du front cinématographique (10) : Le Temps qu’il reste d’Elia Suleiman

    2 septembre 2009, par Frantz Biberkopf

    Trois films récemment sortis, Le Temps qu’il reste du palestinien Elia Suleiman, Inglourious Basterds de l’étasunien Quentin Tarantino, et Un prophète du français Jacques Audiard, auront à juste titre marqué le dernier Festival de Cannes. Les films de Quentin Tarantino et de Jacques Audiard sont de puissantes propositions de cinéma, qui ont reçu les honneurs de Cannes (Prix d’interprétation pour Inglourious Basterds et Grand Prix pour Un prophète), et reçoivent en ce moment même un excellent accueil autant de la part de la critique que de celle du public. Il est pourtant regrettable que leur succès fasse de l’ombre au film d’Elia Suleiman qui leur est esthétiquement supérieur, qui est politiquement plus ambitieux, et qui a pour désir d’interroger les régimes de perception et de représentation avec lesquels les spectateurs nouent relation avec les questions de l’imaginaire, de l’histoire et de la réalité relatives au conflit israélo-palestinien. C’est pourquoi nous allons nous attarder ici sur Le Temps qu’il reste qui revisite avec une intensité comique rare la généalogie de la tragédie palestinienne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Contact | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0