Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis

Accueil > Mouvements sociaux > Monsieur Meignen, la brutalité, ça suffit !

Bourse du travail du Blanc-Mesnil

Monsieur Meignen, la brutalité, ça suffit !

samedi 30 mai 2015, par Collectif Alternative libertaire Seine-Saint-Denis, Frantz Biberkopf.

La Bourse du Travail du Blanc-Mesnil est un lieu dédié à la défense et à la promotion des droits, ouvert à tous les blanc-mesniloises et blanc-mesnilois, et de manière totalement gratuite. Grâce à cet outil, présent sur la ville depuis 1967, des dizaines de milliers de personnes ont pu être aidées dans leurs procédures prud’hommes, accompagnées et défendues face à leur employeur, s’organiser dans leurs entreprises.

C’est un lieu de rencontre des salarié(e)s, des syndicalistes, des associations, un lieu de vie citoyenne, un lieu de résistance, un lieu d’éducation populaire, dont les blancsmesnilois se sont retrouvés privés depuis le 31 décembre 2014 sur décision brutale du Maire.

A de multiples reprises, les organisations syndicales départementales CGT, FO, FSU, CFDT, CFTC et CGC ont sollicité une rencontre avec Monsieur Meignen, pour débloquer cette situation. Le Maire du Blanc-Mesnil a toujours refusé de rencontrer les organisations syndicales, sans autre forme d’explication.

Des militant-e-s et des salarié-e-s ont pris l’initiative d’occuper symboliquement la Bourse du Travail le 30 avril veille du 1er mai, afin d’appeler le Maire à s’inscrire dans une démarche de dialogue.

Ce fut une initiative pacifique, sans aucune provocation ni quelconque violence de la part de ces militant-e-s. Par contre des animateurs de la ville présents sur le site ont eu des comportements complètements inappropriés, en se montrant agressifs, vindicatifs et menaçants.

Cette attitude, totalement hors de propos, a amené un animateur à perdre totalement son sang-froid brisant une vitre puis se rendant coupable de violence vis-à-vis d’un militant. Violence qui a causé à ce dernier une blessure, une plaie profonde, nécessitant une intervention médicale avec des points de sutures. Une militante a quant à elle reçu des bris de vitre au visage provoquant des blessures notamment à l’arcade sourcilière et au crâne. Cette femme aurait pu être touchée aux yeux ! Tous deux ont porté plainte le soir même. Nous ne manquerons de soutenir dans leurs démarches ces militants victimes de violence afin que justice leur soit rendue.

Lors de cette occupation symbolique, seuls 3 adultes étaient présents sur les lieux. Tels sont les faits. Une vérité qui est depuis ces évènements totalement dévoyée par Monsieur Meignen, qui publiquement accuse la CGT de tous les maux et affirme qu’il portera plainte. Un mensonge éhonté de cette « prétendue victime » et une manipulation scandaleuse de ces évènements par M. Meignen qui ne résiste pas à l’épreuve des faits et des témoignages. L’animateur a brisé lui-même la vitre et il n’y avait aucun adolescent présent dans les locaux de la Bourse du travail.

Des militants ont filmé cette initiative syndicale et citoyenne pour la défense de la Bourse du Travail du Blanc-Mesnil. Quelques vidéos sont visibles sur le site et sont à disposition de la justice.

La CGT attend sereinement l’éventuel développement de la « plainte » de Monsieur Meignen et se réserve le droit d’attaquer en justice toutes les personnes, dont le Maire, qui ont dernièrement versé dans la calomnie afin d’attenter à l’image de la CGT. L’instrumentalisation de ces évènements par le Maire du Blanc-Mesnil, qui intervient après son refus obstiné de répondre aux demandes des organisations syndicales expulsées de la Bourse du Travail, confirme une attitude méprisante vis-à-vis des organisations syndicales et des salariés et un profond irrespect de la démocratie sociale.

La CGT demeurera entièrement tournée vers la défense des intérêts et des droits des salariés blanc-mesnilois, active sur la question du respect de nos valeurs démocratiques, et déterminée à ne pas laisser indument salir son engagement pour le bien commun.

Bobigny le, 27 mai 2015.

Recevoir l'infolettre

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Contact | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0