Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis

Accueil > Mouvements sociaux > Paprec : Répression syndicale

Paprec : Répression syndicale

lundi 12 décembre 2016

Nous publions ici un communiqué de l’Union Locale CGT de La Courneuve :

MISE A PIED CONSERVATOIRE DE MAHAMADOU KANTE,
REPRÉSENTANT DE LA SECTION SYNDICALE CGT
Le 14 octobre 2016, à peine désigné, notre représentant de la section syndicale chez PAPREC, Mahamadou KANTE a dû aller déposer deux mains courantes au commissariat pour dénoncer les agissements de son responsable opérationnel à son encontre, notamment des incitations répétées à se battre en dehors de l’établissement, hors de la présence de tout témoin.
Le 28 novembre 2016, la nouvelle section syndicale a distribué un tract avec sa plate-forme revendicative portant sur l’amélioration des conditions de vie et de travail des salariés devant PAPREC, dans la zone Jean Mermoz. Malgré le froid glacial, le directeur de site n’a pas quitté d’une semelle les militants CGT.
Le 06 décembre 2016, le même directeur a signifié oralement à Mahamadou KANTE une mise à pied à titre conservatoire, c’est-à-dire sans maintien de salaire, lui ordonnant à la fin de sa journée de ne pas revenir travailler le lendemain, tout en refusant de lui donner une trace écrite de cette décision.
Mahamadou KANTE s’est présenté le lendemain matin, accompagné d’un syndiqué de l’Union Locale CGT.
Le directeur lui a ordonné de ne pas reprendre son poste de travail, en l’informant qu’un courrier de mise à pied était parti, qu’il pouvait en prendre connaissance à compter de la réception de celui-ci.
Mahamadou KANTE a reçu un courrier le 08 décembre 2016 le convoquant à entretien préalable au licenciement pour prétendue faute grave, entretien prévu pour le 16 décembre à 12 heures.
TRI SÉLECTIF …. DES SYNDICATS ?
Depuis la constitution de la section syndicale, les responsables posent de multiples questions aux salariés pour essayer de savoir qui est syndiqué à la CGT. L’exercice des libertés syndicales leur donne manifestement des boutons.
Sans doute parce que l’Union Locale a bloqué le site en 2008 afin d’obtenir la régularisation de 65 travailleurs sans papiers sur le site de La Courneuve et du Blanc Mesnil, des salariés employés en toute illégalité par la soi-disant entreprise éthique modèle qu’est PAPREC.
Aujourd’hui, ce sont les conditions de vie et de travail des ouvriers, employés et des chauffeurs que les syndiqués de PAPREC dénoncent.
La pression au rendement, de multiples entorses à la législation sur les temps de conduite, sont extrêmement dangereuses non seulement pour les salariés, mais aussi pour les tiers. Cet été, une femme accompagnée d’un bébé a été renversée par un chauffeur, qui avait travaillé sans pause pendant trois semaines d’affilées sans
compter les conditions de travail précaires des conducteurs d’engin et un management agressif.
LA SÉCURITÉ DES SALARIES DE PAPREC, C’EST LA SÉCURITÉ DE TOUS
RASSEMBLEMENT LE 16 DÉCEMBRE A MIDI
3-5 rue Pascal, 93120 La Courneuve
EN SOUTIEN A NOTRE CAMARADE MAHAMADOU KANTE
Quand on touche à un militant CGT, c’est toute la CGT qui répond
Union locale CGT - 26 avenue Gabriel Péri ( à côté de la mairie )
Tél : 01 49 92 62 95 Mail : cgt.courneuve@orange.fr

Recevoir l'infolettre

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Contact | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0