Communistes libertaires de Seine-Saint-Denis

Accueil > Politique > Se déplacer, c’est un droit. Exigeons les transports gratuits pour toutes et (...)

Se déplacer, c’est un droit. Exigeons les transports gratuits pour toutes et tous !

mardi 9 février 2016, par Collectif Alternative libertaire Saint-Denis.

Depuis ce matin, la porte qui nous permettait à nous, habitant-e-s de Saint-Denis, d’accéder facilement aux quais afin de prendre le train est fermée, sous prétexte que nous serions, en gros, tout-e-s des resquilleurs ou des fraudeuses. Pourtant, se déplacer, accéder à des transports publics est un droit. Par conséquent, frauder, resquiller, cela n’existe pas. C’est une invention de l’Etat qui a un double objectif.

Premier objectif : gagner encore plus d’argent sur notre dos. En effet, la SNCF a indiqué que, quand elle avait, par le passé, ponctuellement fermé la porte, le chiffre d’affaires de la gare de Saint-Denis avait été multiplié par 5 ! Que nous nous retrouvions bloqués ici, sans possibilité d’aller au travail, ce n’est pas son problème. Car la SNCF n’a plus pour mission de transporter des USAGERS, mais bel et bien de dépouiller des CLIENTS de leur argent.

Deuxième objectif : limiter l’accès des pauvres à la capitale, afin que les
riches, qu’ils soient consommateurs de tourisme, ou autochtones réactionnaires,
puissent y vivre tranquilles, entre eux, dans leur « ville-musée », sans la pollution
visuelle que nous sommes à leurs yeux.

Mais ce n’est pas tout :

  • Voyager sans titre de transport, cela n’est jamais une partie de plaisir. Demander à quelqu’un de passer avec lui et voir la personne refuser, se faire afficher devant tout le monde à l’occasion d’un contrôle, stresser tous les matins et tous les soirs car on a pas les moyens de payer sont autant d’humiliations que le pouvoir se plait à nous imposer, afin que nous nous sentions coupables d’être pauvres.
  • A l’échelle du pays, l’organisation du contrôle, le financement des équipements et personnels de contrôle, tout cela coûte plus cher à la SNCF que ce qu’elle appelle la « fraude ». C’est donc bien par idéologie que l’Etat refuse la gratuité des transports.
  • N’oublions pas, enfin, que la présence policière renforcée dans la gare aboutira à plus d’arrestations de personnes sans-papiers car les contrôleurs dénoncent à la police les gens qui voyagent sans titre de transport ni papiers en règle. C’est l’un des moyens les plus « efficaces » dont l’Etat dispose pour traquer les sans-papiers.

Plutôt que de dépenser des millions pour nous bloquer, la SNCF ferait mieux d’installer des ascenseurs ou des escalators pour les poussettes et les personnes âgées !

L’état d’urgence et le flicage partout, y’en a marre.

Exigeons la gratuité des transports en commun !

Recevoir l'infolettre

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Contact | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0